Infos Biotech – BioSig Technologies, Inc. adopte un accord sur les droits des actionnaires – Act-in-biotech

Westport, CT, 16 juillet 2020 (GLOBE NEWSWIRE) –

BioSig Technologies, Inc. (NASDAQ: BSGM) («BioSig» ou la «Société»), une société de technologie médicale commercialisant une plate-forme propriétaire de traitement du signal biomédical conçue pour améliorer la fidélité du signal et découvrir la gamme complète des signaux ECG et intra-cardiaques, a annoncé aujourd’hui que son conseil d’administration avait adopté une convention sur les droits des actionnaires (la «convention sur les droits»).

En raison de développements récents, le conseil d’administration estime que le cours actuel des actions ordinaires ne reflète pas la valeur intrinsèque ou à long terme de la société. L’accord sur les droits vise à garantir que tous les actionnaires de la société reçoivent un traitement juste et égal en cas de projet de prise de contrôle de la société et à se prémunir contre les tactiques pour prendre le contrôle de la société sans payer à tous les actionnaires une prime de marché pour ce contrôle. Les droits n’empêcheront pas une prise de contrôle; toutefois, ils devraient encourager toute personne souhaitant acquérir la Société à négocier avec le Conseil avant de tenter une prise de contrôle, ce qui facilitera la capacité du Conseil à s’acquitter de ses obligations fiduciaires envers ses actionnaires en donnant au Conseil suffisamment de temps pour se prononcer en connaissance de cause sur les tentatives de prise de contrôle. l’entreprise. La convention de droits s’applique également à tous les actionnaires actuels et futurs.

La convention de droits a une durée d’un an, expirant le 9 juillet 2021, et est similaire à celles adoptées par de nombreuses autres sociétés ouvertes. Il crée un dividende d’un droit pour chaque action en circulation des actions ordinaires de la société, la distribution des droits étant faite aux actionnaires inscrits au 26 juillet 2020. Les droits sont représentés et négociés avec les actions ordinaires de la société. Initialement, il n’y aura pas de certificats ou de marchés distincts pour les droits.

Les droits ne se séparent pas des actions ordinaires sauf si l’une des conditions suivantes, ou les deux, sont remplies: une annonce publique qu’une personne ou un groupe devient le propriétaire véritable de 12% ou plus des actions ordinaires en circulation de la société (y compris sous la forme de propriété par le biais de positions dérivées) (une telle personne, un «acquéreur»), ou une offre publique d’achat ou d’échange est faite qui, si elle est réalisée, ferait du soumissionnaire un acquéreur.

Si l’une ou l’autre des conditions susmentionnées est remplie et que les droits deviennent exerçables, chaque droit autorisera son détenteur à acheter le 1/1 000ème d’une action privilégiée participante junior de série F de la Société à un prix d’exercice de 50,00 $. Chaque fraction d’actions ordinaires privilégiées participantes de série F sera essentiellement l’équivalent économique d’une action ordinaire.

Dans le cas où une personne ou un groupe de personnes affiliées ou associées devient un acquéreur, chaque titulaire d’un droit, autre que les droits détenus en propriété effective par l’acquéreur (qui deviendront nuls), aura le droit d’acheter, au bon prix d’exercice, un certain nombre d’actions des actions ordinaires de la société (ou des titres équivalents) ayant une valeur de marché égale au double du prix d’exercice du droit.

Les droits peuvent être rachetés par la Société pour 0,001 $ par droit à tout moment jusqu’à la première annonce publique de l’acquisition de la propriété véritable de 12% des actions ordinaires de la Société.

Cette annonce est uniquement un résumé et est nuancée par référence au texte intégral de l’accord de droits. La Société déposera un formulaire 8-K et un formulaire 8-A auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis qui contiendront des informations supplémentaires concernant les termes et conditions de l’accord de droits.

Le conseil d’administration de BioSig a récemment voté pour retarder le dépôt de ViralClear S-1 jusqu’à ce que la société reçoive les résultats de l’essai clinique de phase II pour le mérimépodib, un traitement potentiel pour COVID-19. L’essai est actuellement mené sur quatre sites cliniques et ses résultats sont attendus à la fin de l’été. Le conseil estime qu’un certain nombre d’options stratégiques seront disponibles pour la société à la fin de l’essai clinique de phase II, y compris le projet de retombée et d’autres événements potentiels créateurs de valeur. L’ajout récent de M. Anthony Zook au conseil d’administration de BioSig apporte l’expertise de l’industrie et la haute direction à la division ViralClear pour compléter la solide expérience de développement de médicaments de son équipe de direction. Suite à cette décision, le Conseil ViralClear a été dissous. Il peut être remonté à la discrétion du conseil d’administration de BioSig, ce qui permet une prise de décision rationalisée et une exécution efficace des jalons. BioSig est en discussion pour conserver les membres du conseil d’administration de ViralClear en tant que conseillers stratégiques de BioSig Technologies, Inc.

À propos de BioSig Technologies

BioSig Technologies est une société de technologie médicale commercialisant une plate-forme propriétaire de traitement du signal biomédical conçue pour améliorer la fidélité du signal et découvrir la gamme complète des signaux ECG et intra-cardiaques (www.biosig.com).

Le premier produit de la société, le système PURE EP ™, est un système informatisé destiné à l’acquisition, la numérisation, l’amplification, le filtrage, la mesure et le calcul, l’affichage, l’enregistrement et le stockage de signaux électrocardiographiques et intracardiaques pour les patients soumis à des procédures d’électrophysiologie (EP) dans un Laboratoire EP.

À propos de Viral Clear Pharmaceuticals et Merimepodib (MMPD)

La filiale de BioSig, ViralClear Pharmaceuticals, Inc., cherche à développer un nouveau médicament appelé merimepodib pour traiter les patients atteints de COVID-19. Le merimépodib est destiné à être administré par voie orale et a démontré une activité antivirale in vitro à large spectre, y compris une forte activité contre le SRAS-CoV-2 dans les cultures cellulaires. Merimepodib était auparavant en cours de développement en tant que traitement de l’hépatite C chronique et du psoriasis par Vertex Pharmaceuticals Incorporated (Vertex), avec 12 essais cliniques (7 en phase 1 et 5 en phase 2) avec plus de 400 sujets et patients et un ensemble complet de sécurité préclinique a été complété. Un manuscrit intitulé «Le mérimépodib, un inhibiteur de l’IMPD fourni en combinaison avec l’analogue d’adénosine remdesivir, réduit la réplication du SRAS-CoV-2 à des niveaux indétectables in vitro», a été soumis à une revue en ligne des sciences de la vie. Ce manuscrit est rédigé par Natalya Bukreyeva, Rachel A. Sattler, Emily K. Mantlo, John T. Manning, Cheng Huang et Slobodan Paessler du Laboratoire national UTMB Galveston et le Dr Jerome Zeldis de ViralClear Pharmaceuticals, Inc. («ViralClear») comme auteur correspondant. Cet article met en évidence les données précliniques générées sous contrat avec le Galveston National Laboratory de la University of Texas Medical Branch.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des «déclarations prospectives». Ces déclarations peuvent être précédées des mots «a l’intention», «peut», «sera», «prévoit», «attend», «anticipe», «projets», «prévoit», «estimations», «vise», «croit »,« Espoirs »,« potentiel »ou mots similaires. Les déclarations prospectives ne garantissent pas les performances futures, sont basées sur certaines hypothèses et sont soumises à divers risques et incertitudes connus et inconnus, dont beaucoup sont indépendants de la volonté de la Société, et ne peuvent être prédits ou quantifiés et, par conséquent, les résultats réels peuvent différer matériellement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, sans s’y limiter, les risques et incertitudes associés à (i) l’impact géographique, social et économique de COVID-19 sur notre capacité à mener nos activités et à mobiliser des capitaux à l’avenir si nécessaire, (ii) notre incapacité à fabriquer nos produits et nos produits candidats à l’échelle commerciale de notre propre chef ou en collaboration avec des tiers; (iii) des difficultés à obtenir du financement à des conditions commercialement raisonnables; (iv) des changements dans la taille et la nature de nos concurrents; (v) la perte d’un ou plusieurs cadres ou scientifiques clés; et (vi) les difficultés à obtenir l’approbation réglementaire pour commercialiser nos produits et nos produits candidats. Des informations plus détaillées sur la Société et les facteurs de risque susceptibles d’affecter la réalisation des déclarations prospectives figurent dans les documents déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), y compris le rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K et son rapport trimestriel. Rapports sur le formulaire 10-Q. Les investisseurs et les détenteurs de titres sont priés de lire ces documents gratuitement sur le site Web de la SEC à l’adresse http://www.sec.gov. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement.

Andrew Ballou
BioSig Technologies, Inc. 
Vice President, Investor Relations 
54 Wilton Road, 2nd floor
Westport, CT 06880
aballou@biosigtech.com
203-409-5444, x133

Logo principal

Source: Source link