Economie des Biotech – IntraOp et le CHU de Lausanne annoncent une collaboration dans FLASH – Act-in-biotech

Un accord de R&D collaboratif fera progresser la radiothérapie FLASH pour les patients cancéreux

LAUSANNE, Suisse et SUNNYVALE, Californie., 18 juin 2020 / PRNewswire / – Le CHU de Lausanne (CHUV) et IntraOp Medical Corporation ont annoncé une collaboration de recherche et développement pour accélérer le développement de la radiothérapie FLASH vers les premiers essais humains.

Aujourd’hui, deux personnes sur dix peuvent s’attendre à recevoir une radiothérapie pour le traitement du cancer au cours de leur vie. Au sein de cette population, jusqu’à 40% des cancers traités se révéleront néanmoins résistants aux soins standards actuels. La radiothérapie FLASH est une nouvelle forme de traitement, exceptionnelle en ce qu’elle est délivrée en quelques millisecondes, au lieu de quelques minutes. Il permet une économie remarquable des tissus normaux sains, tout en maintenant intact son niveau d’effet thérapeutique sur les tumeurs.

L’accélérateur linéaire à faisceau d’électrons mobile d’IntraOp a été équipé d’un mode de débit de dose ultra-élevé, dans le cadre des recherches et développements en cours en radiothérapie FLASH. La nouvelle technologie tire parti de la technologie de base de l’entreprise et a fait ses preuves depuis 20 ans dans la fabrication d’accélérateurs linéaires compacts de qualité médicale. La perspective d’ajouter la capacité FLASH à notre portefeuille d’électrons guidés par image IORT et d’électrons pour des applications en dermatologie est une voie convaincante pour que ces modalités avancent dans le futur. Cela nous permet d’ajouter une valeur continue à long terme à un portefeuille de technologies déjà avancées dans cette nouvelle ère de médecine fondée sur les valeurs en radio-oncologie « , a déclaré Ken Brooks, Ph.D., Vice-président Stratégie d’entreprise et Ventes.

Les scientifiques et les cliniciens-chercheurs du CHUV sont des leaders d’opinion reconnus dans le phénomène biologique maintenant connu sous le nom d’effet FLASH. Ils ont d’abord reconnu son potentiel en 2014 et ont ensuite proposé ses mécanismes biologiques pivots en 2017. L’année suivante, l’équipe de thérapie FLASH, dirigée par le Prof. Jean Bourhis, chef de la radio-oncologie au CHUV, a administré avec succès une thérapie FLASH à un patient humain, une première mondiale. De nombreuses études révolutionnaires dans des applications vétérinaires ainsi que les résultats du premier traitement humain ont été publiés en parallèle. «Le CHUV est centré sur l’excellence clinique et les soins centrés sur le patient. Ces valeurs, associées aux opportunités de collaboration et de développement qu’offre la région, nous permettent d’attirer des experts mondiaux de premier plan dans leur domaine et nous sommes particulièrement fiers de cette première mondiale en radiothérapie FLASH « , a commenté le Prof. Philippe Eckert, Directeur général du CHUV.

L’effet FLASH, qui a maintenant été confirmé par des chercheurs d’autres institutions, démontre un certain nombre d’avantages biologiques et un indice thérapeutique amélioré grâce à son effet protecteur sur les tissus normaux à certains débits et volumes de dose ultra-élevés. Le professeur Jean Bourhis a noté: « L’effet FLASH peut conduire à l’une des plus grandes percées en radiothérapie depuis des décennies. Il y a encore beaucoup de choses que nous espérons apprendre et comprendre sur ce phénomène. Nous savons que la prochaine étape logique est de sommes ravis de travailler avec IntraOp sur cette initiative. « 

« Nous sommes honorés de nous associer au professeur Bourhis et à l’équipe du CHUV en leur fournissant notre technologie FLASH à faisceau d’électrons pour accélérer le développement de cette avancée scientifique susceptible de changer la donne », a déclaré Derek T. DeScioli, Chef de la direction d’IntraOp Medical Corporation. « Des traitements superficiels dans le cancer de la peau à la radiothérapie peropératoire, nous pensons qu’il existe une énorme opportunité d’améliorer les soins aux patients grâce à l’avancement de la radiothérapie FLASH dans un contexte clinique », a ajouté M. DeScioli.

À propos d’IntraOp®

Située à Sunnyvale, Californie, IntraOp est le premier innovateur d’appareils de thérapie électronique pour le traitement du cancer. Nos accélérateurs linéaires compacts et mobiles permettent aux oncologues de fournir une radiothérapie efficace, précise et abordable au point de service, permettant ainsi de nouvelles options de traitement pour les patients et augmentant l’accessibilité d’un traitement efficace. Les principaux oncologues, hôpitaux et centres de recherche du monde entier utilisent les produits IntraOp pour améliorer les soins aux patients. IntraOp est la société de soins contre le cancer dédiée à Accélérer la guérison.

A propos du CHU de Lausanne (CHUV)
CHU de Lausanne est l’un des cinq hôpitaux universitaires de Suisse, avec Genève, Berne, Bâle et Zurich. Avec ses 16 départements cliniques et médico-techniques et leurs nombreux services, le CHUV est reconnu pour ses réalisations académiques en soins de santé, recherche et enseignement.

Le CHUV est également un centre bien connu d’enseignement et de recherche médicale grâce à sa collaboration avec la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne et le Institut fédéral suisse de technologie dans Lausanne (EPFL). Ensemble, ces institutions forment un vaste campus dans la région du Léman.

Cision Afficher le contenu original pour télécharger du multimédia:http://www.prnewswire.com/news-releases/intraop-and-lausanne-university-hospital-announce-collaboration-in-flash-301078872.html

SOURCE IntraOp Medical Corporation

Source: Source link