Economie des Biotech – BioSpace Global Roundup, 16 juillet – Act-in-biotech

Global_Compressed

Cobra Biologics – Cobra Biologics a réussi à produire et à fournir deux autres plasmides d’ADN pour la production du médicament candidat CG01 de CombiGene, qui est en cours de développement pour le traitement de l’épilepsie focale résistante aux médicaments. La production de CG01 dépend de plasmides fabriqués et spécifiquement modifiés. Les trois plasmides délivrés par Cobra sont des composants clés du vecteur de thérapie génique chargé de «transporter» les substances actives de CG01 NPY et Y2 dans le tissu cérébral du patient. Le premier plasmide a été livré en avril et avec Cobra livrant maintenant les deux plasmides restants, CombiGene est prêt à commencer la production de CG01 dès que le processus de fabrication final sera défini.

Bold Therapeutics – La société canadienne Bold Therapeutics dispose de données in vitro montrant que son principal produit thérapeutique au stade clinique, le BOLD-100, inhibe avec succès le SRAS-CoV-2 vivant (COVID-19) dans une plage thérapeutique. Ces données sont corroborées par la littérature récente de chercheurs indépendants suggérant que le GRP78, la cible principale du BOLD-100, est une cible antivirale de plus en plus attrayante. BOLD-100 est un médicament anti-résistance à base de ruthénium à base de petites molécules qui inhibe sélectivement la régulation positive du GRP78 induite par le stress – une importante voie de résistance, de survie et de prolifération commune aux cancers. Des preuves récentes suggèrent que le GRP78 joue un rôle essentiel dans la reconnaissance de l’hôte, l’entrée virale et la réplication virale.

Medicago – Medicago, basée à Québec, au Canada, a lancé des essais de phase I pour son vaccin candidat COVID-19 d’origine végétale, administrant les premières doses à des volontaires humains sains. Medicago prévoit également de lancer un essai de phase II / III en octobre. L’essai clinique de phase I évaluera plusieurs dosages du candidat vaccin vaccinal contre les particules de type virus coronavirus (CoVLP) seul ou avec un adjuvant dans le cadre d’un régime de rappel. Medicago utilise deux adjuvants différents, l’un de GlaxoSmithKline et l’autre de Dynavax. Un adjuvant peut être particulièrement important dans une situation de pandémie car il peut stimuler la réponse immunitaire et réduire la quantité d’antigène requise par dose, permettant de produire plus de doses de vaccin et donc de contribuer à protéger le plus grand nombre de personnes. Medicago prévoit de pouvoir fabriquer environ 100 millions de doses d’ici la fin de 2021.

Exact Therapeutics – La société norvégienne Exact Therapeutics se négocie désormais sur le marché Merkur de la Bourse d’Oslo sous le symbole EXTX-ME. Cela fait suite à la réalisation d’un placement privé de 155 millions de NOK. Le produit net du placement privé servira à achever une étude de phase I d’ACT dans les métastases hépatiques et à commencer le développement préclinique d’autres programmes. L’entreprise renforcera également son équipe de direction.

SOTIO – SOTIO, basée en République tchèque, a dosé son premier patient dans la partie B d’une étude de phase I / Ib en cours sur le superagoniste de l’IL-15, SO-C101, pour le traitement des patients atteints de tumeurs solides avancées / métastatiques. La partie B examinera le SO-C101 en association avec le pembrolizumab, un inhibiteur de PD-1. Les premiers résultats de la partie A en cours de l’essai de phase 1 / 1b sur l’escalade de dose de monothérapie SO-C101 à ce jour ont montré une activité biologique encourageante, activant les cellules NK et les cellules T CD8 dans diverses tumeurs solides. La partie B permet désormais de faire progresser la phase de combinaison pembrolizumab de cette étude d’augmentation de la dose.

Merus NV – Merus NV, basée aux Pays-Bas, et Caris Life Sciences, basée au Texas, ont uni leurs forces pour détecter les fusions de neuréguline 1 (NRG1) chez les patients cancéreux. En vertu de l’accord, Caris a convenu d’effectuer le séquençage de l’exome entier de l’ADN et le séquençage du transcriptome entier de l’ARN pour certains patients cancéreux, en se concentrant sur le cancer du pancréas, pour identifier la présence de fusions NRG1 et pour accroître la sensibilisation et l’inscription potentielle à l’anticorps bispécifique Zenocutuzumab de Merus Essai de phase I / II eNRGy. La fusion du gène NRG1 est un moteur rare et puissant de croissance des cellules cancéreuses trouvé dans les types de tumeurs solides du poumon, du pancréas et d’autres. Zeno, grâce à son mécanisme unique de blocage de l’interaction de la protéine de fusion NRG1 avec son récepteur HER3, a le potentiel d’être particulièrement efficace contre les cancers NRG1 +.

SIRION Biotech – SIRION Biotech GmbH, basée à Munich, a publié de solides chiffres financiers pour le premier semestre de 2020. La société a déclaré des revenus pour ses services de conception et de fabrication de vecteurs de 3,1 millions d’euros (3,5 millions de dollars), ce qui a entraîné une augmentation de 26% par rapport à la même période en 2019 La société prévoit un chiffre d’affaires d’environ 11 millions d’euros pour 2020, ce qui dépasserait le record de chiffre d’affaires de l’an dernier. SIRION est dédié au succès de ses partenaires de développement de médicaments grâce à l’expansion de bureaux supplémentaires dans le Massachusetts et à Paris au cours des deux dernières années.

Acepodia – Acepodia et JW Therapeutics de Taïwan ont collaboré pour développer ACE1702 et ACE1655, deux des candidats à la thérapie cellulaire d’Acepodia pour le traitement des tumeurs solides et des tumeurs malignes hématologiques. Les actifs seront commercialisés en Chine continentale s’ils sont approuvés pour utilisation. La plate-forme de thérapie cellulaire allogénique d’Acepodia est basée sur l’optimisation de sa lignée de cellules tueuses naturelles (cellules oNK) exclusives et puissantes avec des mécanismes de ciblage des tumeurs grâce à sa technologie de conjugaison anticorps-cellule (ACC) qui relie les anticorps directement aux protéines de surface des cellules immunitaires pour améliorer leur capacité à tuer les tumeurs. Acepodia recevra des paiements initiaux et d’étape en plus des redevances sur les ventes.

Spirea Limited – Spirea Limited, une entreprise dérivée de l’Université de Cambridge fondée pour fournir la prochaine génération de thérapies conjuguées anticorps-médicament (ADC) pour le traitement de plusieurs cancers, a annoncé aujourd’hui la clôture d’un cycle d’investissement de démarrage, dirigé par Meltwind et Start Codon. Le financement permettra de faire progresser le développement de sa technologie ADC, qui permet l’apport de plus de charge utile de médicament aux cellules tumorales, ce qui se traduit par une plus grande efficacité, tolérabilité et la capacité de traiter plus de patients cancéreux. Récent in vitro des études de validation de principe ont démontré la réussite de la fabrication d’ADC avec un DAR impressionnant, aucune agrégation, une bonne stabilité sérique et une activité de destruction cellulaire élevée sur les cellules cancéreuses du sein HER2.

Byondis BV – Byondis, anciennement connu sous le nom de Synthon Biopharmaceuticals BV, a annoncé que les premiers patients avaient commencé le traitement dans l’étude de phase II du conjugué anticorps-médicament expérimental (ADC) [vic-]trastuzumab duocarmazine (SYD985) chez les patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre (utérin) récurrent, avancé ou métastatique exprimant HER2.

Source: Source link