Biotech Canada- Theratechnologies annonce que l’ibalizumab inhibe le VIH-2 in vitro – Act-in-biotech

MONTRÉAL, 06 juillet 2020 (GLOBE NEWSWIRE) – Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX: TH) (NASDAQ: THTX), une société biopharmaceutique au stade commercial, est heureuse d’annoncer que les données présentées au 23rd La réunion virtuelle de la Conférence internationale sur le sida montre que l’ibalizumab est actif in vitro contre le groupe A et le groupe B VIH-2.

Activité in vitro de l’ibalizumab contre le VIH-2

L’objectif de l’étude, menée par une équipe de chercheurs de l’hôpital Bichat-Claude Bernard et de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, en France, était d’évaluer la sensibilité phénotypique à l’ibalizumab des isolats cliniques du VIH-2.

Des analyses phénotypiques ont été effectuées sur 6 isolats cliniques du VIH-2 (2 groupes A et 4 groupes B), 1 souche de référence ROD VIH-2 groupe A et 1 souche de référence BRU VIH-1 groupe M.

La sensibilité phénotypique a été évaluée par des concentrations inhibitrices de 50% (IC50) et l’inhibition maximale en pourcentage (MPI).

L’ibalizumab a inhibé la réplication virale dans les sept isolats de VIH-2 avec IC50 allant de 0,002 à 0,18 µg / ml alors que le MPI était inférieur à 80% dans seulement deux souches, entre 80 et 90% dans 1 tache et supérieur à 90% dans 4 souches.

Les résultats obtenus in vitro sur le VIH-2 sont similaires à ceux obtenus dans les essais cliniques sur le VIH-1 est disponible sur: https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/0b8b4b7e-7675-41cf-a7c3-b6c7a75be25d

« Sur la base des résultats obtenus in vitro, l’ibalizumab devrait avoir une certaine efficacité chez les patients infectés par le VIH-2. La résistance multidrogue au VIH-2 est en augmentation en Europe et en Afrique de l’Ouest et les options thérapeutiques sont limitées, le cas échéant. Les résultats obtenus par l’équipe de chercheurs à Paris sont une bonne nouvelle pour les patients atteints du VIH-2 car l’ibalizumab pourrait devenir un complément à un schéma de fond optimisé pour les personnes atteintes d’un VIH-2 non contrôlé », a déclaré le Dr Christian Marsolais, vice-président directeur Président et chef de la direction médicale, Theratechnologies.

Le VIH-2 est naturellement résistant aux inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI) et à l’enfuvirtide. De plus, le VIH-2 développe facilement des mutations pharmacorésistantes (DRAM) aux inhibiteurs de la protéase, des INTI et de l’intégrase. La plupart des médicaments récents ne sont pas recommandés pour le VIH-2 en raison d’un manque d’efficacité ou parce qu’ils n’ont pas été évalués pour le VIH-2.

À propos de l’ibalizumab

L’ibalizumab est un inhibiteur du VIH-1 post-attachement dirigé contre les CD4. Aux États-Unis, l’ibalizumab, en association avec d’autres antirétroviraux, est indiqué pour le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez les adultes fortement expérimentés atteints d’une infection par le VIH-1 multirésistante qui échoue à leur antirétroviral actuel régime.

En Europe, Ibalizumab, en association avec d’autres antirétroviraux, est indiqué pour le traitement des adultes infectés par une infection à VIH-1 multirésistante pour lesquels il n’est autrement pas possible de construire un schéma antiviral suppressif.

Ibalizumab est commercialisé aux États-Unis et en Europe sous le nom commercial Trogarzo®. Ibalizumab n’est pas approuvé pour le traitement du VIH-2.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX: TH) (NASDAQ: THTX) est une société biopharmaceutique de stade commercial qui répond aux besoins médicaux non satisfaits en commercialisant des thérapies spécialisées pour les personnes atteintes de maladies orphelines, y compris celles vivant avec le VIH. De plus amples informations sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la société à l’adresse www.theratech.com, sur SEDAR à www.sedar.com et sur EDGAR à www.sec.gov.

Informations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives et des informations prospectives, ou, collectivement, des déclarations prospectives, au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, qui sont basées sur les croyances et hypothèses de notre direction et sur les informations actuellement disponibles pour notre direction. Vous pouvez identifier les déclarations prospectives par des termes tels que « peut », « sera », « devrait », « pourrait », « voudrait », « perspective », « croire », « planifier », « envisager », « anticiper » , « attendre » et « estimer », ou les points négatifs de ces termes, ou leurs variantes. Les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse comprennent, mais sans s’y limiter, l’efficacité potentielle de l’ibalizumab chez les patients infectés par le VIH-2 et l’ajout d’ibalizumab en tant que médicament complémentaire à un schéma de fond optimisé pour les personnes atteintes d’un VIH-2 non contrôlé.

Les déclarations prospectives sont basées sur un certain nombre d’hypothèses et sont soumises à un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont beaucoup échappent au contrôle de Theratechnologies, ce qui pourrait faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont divulgués ou sous-entendus par ces déclarations prospectives. recherche d’informations. Ces hypothèses comprennent, sans s’y limiter, les éléments suivants: résultats obtenus in vitro sera reproduit chez l’homme et le développement de l’ibalizumab pour le traitement potentiel du VIH-2 continuera de progresser et donnera des résultats positifs.

Les risques et incertitudes comprennent, entre autres, le fait que in vitro les résultats ne sont pas reproduits chez l’homme.

Nous renvoyons les investisseurs potentiels à la section «Facteurs de risque» de notre notice annuelle du 24 février 2020 disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et sur EDGAR à l’adresse www.sec.gov en tant que pièce jointe à notre rapport sur formulaire 40-F daté du 25 février 2020 dans les documents publics déposés par Theratechnologies pour des risques supplémentaires concernant la conduite de nos activités et Theratechnologies. Le lecteur est prié d’examiner attentivement ces risques et incertitudes ainsi que d’autres et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Les déclarations prospectives reflètent les attentes actuelles concernant les événements futurs et ne sont valables qu’à la date de ce communiqué de presse et représentent nos attentes à cette date.

Nous ne nous engageons pas à mettre à jour ou à réviser les informations contenues dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements ou de circonstances futurs ou autrement, sauf si la loi applicable l’exige.

Pour les demandes des médias:
Denis Boucher
Vice-président, Communications et affaires corporatives
514-336-7800

Pour les demandes des investisseurs:
Leah Gibson
Directeur principal, Relations avec les investisseurs
617-356-1009

Logo principal

Les résultats obtenus in vitro sur le VIH-2 sont similaires à ceux obtenus dans les essais cliniques sur le VIH-1.

Les résultats obtenus in vitro sur le VIH-2 sont similaires à ceux obtenus dans les essais cliniques sur le VIH-1.

Source: Source link