Biotech Canada- Oncolytics Biotech® fournit un récapitulatif de l’appel d’un leader d’opinion clé mettant en évidence l’induction de réponses immunitaires rapides et persistantes avec un traitement systémique par Pelareorep – Act-in-biotech

  • Des données cliniques récemment annoncées démontrent l’amorçage induit par le pelareorep d’une réponse immunitaire adaptative
  • Effets pro-inflammatoires du pelareorep observés dans plusieurs sous-types de cancer du sein
  • Les données soutiennent le développement clinique des thérapies combinées pelareorep-anti-PD-L1

San Diego, Californie et Calgary, Alberta, 4 juin 2020 / PRNewswire / – Oncolytics Biotech® Inc. (NASDAQ: ONCY) (TSX: ONC), a présenté aujourd’hui un récapitulatif d’un appel de Key Opinion Leader (KOL) parrainé par Canaccord Genuity et 2 juin 2020. L’appel s’est concentré sur les données cliniques récemment annoncées de l’étude AWARE-1 ​​d’Oncolytics présentée à la Réunion virtuelle 2020 de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) sur le cancer du sein et a mis en évidence la capacité du pelareorep à induire un microenvironnement tumoral pro-inflammatoire dans plusieurs sous-types de cancer du sein.

Logo Oncolytics

En vedette sur l’appel KOL était Dr. Aleix Prat, M.D., Ph.D., Chef de l’oncologie médicale à l’hôpital clinique de Barcelone, Professeur agrégé du Université de Barcelone, Chef du groupe de génomique translationnelle et thérapeutique ciblée dans les tumeurs solides à August Pi i Sunyer Biomedical Research Institute (IDIBAPS), président de SOLTI et chercheur translationnel principal de l’étude AWARE-1.

«Je suis très encouragé par les données récemment annoncées d’AWARE-1, qui démontrent le potentiel du pelareorep pour répondre aux besoins pressants non satisfaits dans plusieurs sous-types de cancer du sein et paramètres de traitement», a déclaré le Dr Prat. « Les microenvironnements immunosuppresseurs tumoraux sont connus pour limiter l’efficacité des thérapies inhibitrices des points de contrôle et souligner le besoin de co-thérapies synergiques pour promouvoir l’inflammation tumorale. Les données présentées lors de la réunion de l’ESMO montrent que le pelareorep induit une réponse immunitaire rapide et persistante et a donc le potentiel pour répondre à ce besoin critique. Il est important de noter que les données valident également la clonalité des lymphocytes T en tant que biomarqueur de la réponse du pelareorep, ce qui peut finalement accélérer l’approbation du pelareorep en facilitant la conception efficace d’études pivots. « 

L’étude AWARE-1 ​​combine l’intervention appropriée pour le sous-type de cancer du sein de chaque patiente, plus le pelareorep, avec ou sans atezolizumab (Tecentriq®), suivie d’une intervention chirurgicale chez les patientes atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce. Les patients sont biopsiés le premier jour (suivi immédiatement d’un traitement), puis à nouveau le troisième jour, et pour une dernière fois trois semaines après le traitement (juste avant la mastectomie). Les données des biomarqueurs des biopsies de patients appariées sont ensuite collectées et analysées. Au moment de la présentation des données à l’ESMO Breast Cancer, 13 patientes étaient inscrites à AWARE-1, et des données de biopsie étaient disponibles sur 6 d’entre elles.

Les résultats cliniques mis en évidence lors de la discussion du Dr Prat comprenaient:

  • L’administration intraveineuse de pelareorep a conduit à une réplication robuste de pelareorep spécifique à la tumeur.
  • L’administration systémique de Pelareorep a augmenté l’expression tumorale de PD-L1, l’infiltration des lymphocytes immunitaires tumoraux et CelTIL (une mesure de la cellularité associée à la tumeur et des lymphocytes infiltrant la tumeur). Ces données démontrent que le pelareorep induit des réponses immunitaires adaptatives et innées et soutiennent le bénéfice de survie observé dans une précédente étude randomisée de phase deux du pelareorep chez des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique. Les réponses induites par le pelareorep étaient à la fois rapides (présentes trois jours après le traitement) et persistantes (restées jusqu’au 21e jour).
  • L’augmentation induite par le pelareorep de l’expression tumorale PD-L1 démontre le potentiel synergique entre le pelareorep et les thérapies inhibitrices des points de contrôle. De nombreux patients ne sont pas éligibles (et ne répondent pas) aux thérapies basées sur des inhibiteurs de points de contrôle en raison d’un microenvironnement tumoral immunosuppresseur et d’une faible expression de PD-L1.
  • Les données AWARE-1 ​​soutiennent en outre la clonalité des cellules T en tant que biomarqueur de la réponse pelareorep. La clonalité des cellules T périphériques était corrélée aux changements dans le microenvironnement tumoral ainsi que CelTIL, qui est associé à une réponse clinique favorable. Ces données mettent en évidence le potentiel de clonalité des cellules T en tant que biomarqueur de la réponse pelaréorep et sont cohérentes avec les données d’une étude clinique antérieure du pelaréorep dans le cancer du pancréas. L’utilisation de la clonalité des lymphocytes T comme biomarqueur prédictif peut faciliter la conception des essais d’enregistrement et améliorer les chances de succès des essais dans de multiples indications.
  • Les données suggèrent que le traitement par le pelareorep a de multiples mécanismes thérapeutiques dans le cancer. Ces mécanismes comprennent l’induction d’une réponse immunitaire adaptative, la destruction directe des cellules tumorales et l’induction d’un effet de mémoire immunitaire durable contre les cellules cancéreuses. Les multiples mécanismes du pelareorep peuvent élargir son opportunité clinique à travers plusieurs sous-types de cancer du sein (par exemple le cancer du sein triple négatif et HR + / HER2) et les paramètres de traitement (par exemple en tant que co-thérapie anti-PD-L1 ou traitement néoadjuvant).

Oncolytics tient à remercier le Dr Prat pour son temps et ses commentaires perspicaces, ainsi que Canaccord Genuity pour avoir accueilli l’appel. Une rediffusion de l’appel peut être consultée sur le site Web de la société à l’adresse https://ir.oncolyticsbiotech.com/events-presentations.

À propos du cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde, avec plus de deux millions de nouveaux cas diagnostiqués en 2018, représentant environ 25% de tous les cancers chez les femmes. Les taux d’incidence varient considérablement à travers le monde, passant de 27 pour 100 000 en Afrique Asie de l’Est à 85 pour 100 000 en Amérique du Nord. Il s’agit de la cinquième cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde, avec environ 522 000 décès.

Le cancer du sein commence lorsque les cellules du sein commencent à devenir incontrôlables. Ces cellules forment généralement une tumeur qui peut souvent être vue sur une radiographie ou ressentie comme une grosseur. La tumeur maligne (cancer) s’aggrave lorsque les cellules se développent (envahissent) les tissus environnants ou se propagent (métastasent) dans des zones éloignées du corps.

À propos d’AWARE-1

AWARE-1 ​​est une étude ouverte de fenêtre d’opportunité sur le cancer du sein à un stade précoce qui a inclus 38 patientes dans cinq cohortes:

  • Cohorte 1 (n = 10), HR + / HER2- (pelareorep + létrozole)
  • Cohorte 2 (n = 10), HR + / HER2- (pelareorep + létrozole + atezolizumab)
  • Cohorte 3 (n = 6), TNBC (pelareorep + atezolizumab)
  • Cohorte 4 (n = 6), HR + / HER2 + (pelareorep + trastuzumab + atezolizumab)
  • Cohorte 5 (n = 6), HR- / HER2 + (pelareorep + trastuzumab + atezolizumab)

L’étude combine le pelareorep avec la norme de soins selon le sous-type de cancer du sein et l’atezolizumab. Les patients sont biopsiés le premier jour, suivis immédiatement d’un traitement, puis à nouveau le troisième jour, et une biopsie finale au bout de trois semaines, le jour de leur mastectomie. Les données générées par cette étude visent à confirmer que le virus agit comme une nouvelle immunothérapie et à fournir des données complètes sur les biomarqueurs par sous-type de cancer du sein. Le critère d’évaluation principal de l’étude est globalement CelTIL (une mesure de la cellularité et des lymphocytes infiltrant la tumeur). Les critères d’évaluation secondaires de l’étude comprennent CelTIL par sous-type de cancer du sein, l’innocuité et la tumeur, et les biomarqueurs sanguins.

À propos de Pelareorep

Pelareorep est un isolat exclusif non pathogène du réovirus non modifié: un virus immuno-oncolytique administré par voie intraveineuse de première classe pour le traitement des tumeurs solides et des tumeurs malignes hématologiques. Le composé induit une lyse tumorale sélective et favorise un phénotype tumoral enflammé par des réponses immunitaires innées et adaptatives pour traiter une variété de cancers et il a été démontré qu’il est capable d’échapper aux anticorps neutralisants trouvés chez les patients.

À propos d’Oncolytics Biotech Inc.

Oncolytics est une société de biotechnologie qui développe le pelareorep, un virus immuno-oncolytique administré par voie intraveineuse. Le composé induit une lyse tumorale sélective et favorise un phénotype tumoral enflammé – transformant les tumeurs «froides» «chaudes» – grâce à des réponses immunitaires innées et adaptatives pour traiter une variété de cancers.

Pelareorep a démontré des synergies avec les inhibiteurs du point de contrôle immunitaire et peut également être synergique avec d’autres agents immuno-oncologiques approuvés. Oncolytics mène et prévoit actuellement des études supplémentaires en combinaison avec des inhibiteurs de point de contrôle et des thérapies ciblées dans les tumeurs malignes solides et hématologiques, alors qu’elle se prépare pour une étude d’enregistrement de phase 3 dans le cancer du sein métastatique. Pour plus d’informations, veuillez visiter: www.oncolyticsbiotech.com.

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, au sens de l’article 21E de la Securities Exchange Act de 1934, telles que des informations modifiées et prospectives en vertu des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables (ces déclarations prospectives et informations prospectives sont collectivement désignées ci-après en tant que « déclarations prospectives »). Les déclarations prospectives, y compris la croyance de la société quant au potentiel et au mode d’action du pelareorep en tant que thérapeutique contre le cancer, et d’autres déclarations liées aux développements prévus dans les activités et les technologies de la société impliquent des risques et des incertitudes connus et inconnus, qui pourraient entraîner la société les résultats réels devraient différer sensiblement de ceux des énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, la disponibilité de fonds et de ressources pour poursuivre des projets de recherche et développement, l’efficacité du pelareorep en tant que traitement du cancer, le succès et l’achèvement en temps opportun des études et des essais cliniques, la capacité de la société à commercialiser avec succès le pelareorep, incertitudes liées à la recherche et au développement de produits pharmaceutiques, incertitudes liées au processus réglementaire et aux changements généraux de l’environnement économique. En particulier, nous pouvons être touchés par des interruptions d’activité résultant du coronavirus COVID-19, notamment des retards et des interruptions d’exploitation, de fabrication, d’essais cliniques et de développement de projet, des pénuries de main-d’œuvre, des interruptions de voyage et d’expédition et des fermetures (notamment en raison d’une réglementation gouvernementale mesures de prévention). On ne sait pas si et comment la Société pourrait être affectée si la pandémie de COVID-19 persiste pendant une période prolongée. Nous pouvons engager des dépenses ou des retards liés à de tels événements hors de notre contrôle, ce qui pourrait avoir une incidence défavorable importante sur nos activités, nos résultats d’exploitation et notre situation financière. Les investisseurs devraient consulter les documents trimestriels et annuels de la Société auprès des commissions des valeurs mobilières du Canada et des États-Unis pour obtenir des informations supplémentaires sur les risques et les incertitudes liés aux déclarations prospectives. Les investisseurs sont priés de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. La Société ne s’engage pas à mettre à jour ces déclarations prospectives, sauf si les lois applicables l’exigent.

Logo – https://mma.prnewswire.com/media/1064079/Oncolytics_Logo.jpg

Cision Afficher le contenu original:http://www.prnewswire.com/news-releases/oncolytics-biotech-provides-recap-of-key-opinion-leader-call-highlighting-the-induction-of-rapid-and-persistent-immune-responses- avec-traitement-pelareorep-systémique-301070708.html

SOURCE Oncolytics Biotech® Inc.

Codes d’entreprise: NASDAQ-NMS: ONCY, Toronto: ONC, Düsseldorf: ONY, Francfort: ONYN, Munich: ONYN, Stuttgart: ONYN

Source: Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *