Biotech Australie – BioSpace Global Roundup, 3 septembre – Act-in-biotech

Globe 2_Compressé

Les entreprises biopharmaceutiques et des sciences de la vie du monde entier fournissent des mises à jour sur leurs pipelines et leurs activités. Nous allons jeter un coup d’oeil!

Polyphore – Polyphor AG et Fosun Pharmaceutical AG ont conclu un accord de licence exclusif pour le balixafortide en Chine. Selon les termes de l’accord, Polyphor et Fosun Pharma développeront et commercialiseront du balixafortide pour le marché chinois avec un accent initial sur le cancer du sein métastatique. La Chine devrait être le deuxième marché mondial des traitements du cancer du sein. Des indications supplémentaires de cancer et des thérapies combinées seront évaluées conjointement par les sociétés. Polyphor conserve tous les droits sur le balixafortide en dehors de la Chine. Le balixafortide est un bloqueur puissant et hautement sélectif du CXCR4 et est actuellement le seul antagoniste du CXCR4 en phase III de développement pour une tumeur solide. CXCR4 joue un rôle clé dans la croissance tumorale, l’invasion, l’angiogenèse, les métastases et la résistance aux agents thérapeutiques.

MaaT Pharma – MaaT Pharma, basée en France, a annoncé des données cliniques sur l’utilisation compassionnelle de sa principale biothérapeutique de restauration du microbiome à écosystème complet, MaaT013. Les données incluaient onze patients ayant développé une maladie gastro-intestinale aiguë du greffon contre l’hôte (GI aGvHD), une affection grave dans laquelle les cellules immunitaires du donneur de greffe attaquent les tissus du patient après avoir reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques allogéniques (allo-HSCT) pour traiter leurs tumeurs malignes hématologiques. Tous les patients ont montré une certaine réponse au MaaT013, cinq patients ayant obtenu une réponse complète et deux une très bonne réponse partielle 28 jours après la première administration.

SOTIO – La société SOTIO, basée en République tchèque, a acquis les droits de la plate-forme de thérapie cellulaire BOXR d’Unum Therapeutics et des programmes pilotes de BOXR pour développer de nouvelles thérapies à cellules T pour le traitement des tumeurs solides. La technologie exclusive Bolt-on Chimeric Receptor incorpore de nouveaux transgènes pour améliorer la fonction des lymphocytes T dans le microenvironnement de la tumeur solide. SOTIO s’appuiera sur les données de R&D d’Unum, sur son équipe et sur une partie de son laboratoire et de son usine de fabrication pour créer un centre d’excellence R&D pour les thérapies par cellules T à Cambridge, Massachusetts. SOTIO vise à développer de multiples cellules de récepteur d’antigène chimérique (CAR) -T thérapies pour le traitement des tumeurs solides basées sur la technologie BOXR. Le programme principal, BOXR1030 pour le traitement du carcinome hépatocellulaire et d’autres tumeurs solides, devrait lancer les premières études cliniques en 2021.

Immutep Limité – Basée en Australie, Immutep Limited a annoncé que l’Australian Research Council avait octroyé à la société et à son partenaire de recherche Monash University une subvention pour soutenir une collaboration de recherche sur le gène d’activation des lymphocytes 3 (LAG-3). Ce nouveau financement permettra une enquête plus approfondie et fournira des informations sur la manière dont le LAG-3 contrôle la fonction des cellules T, et pourrait à terme conduire au développement d’une nouvelle génération de médicaments innovants pour le traitement du cancer, des maladies auto-immunes ou des maladies infectieuses.

Aequus – Aequus Pharmaceuticals de Vancouver et son partenaire, Medicom Healthcare, ont reçu le certificat final pour le programme d’audit unique des dispositifs médicaux au Canada requis pour compléter la soumission réglementaire de Santé Canada pour les produits Evolve pour la sécheresse oculaire au Canada. Dans les 10 prochains jours, Aequus prévoit de déposer une demande d’approbation réglementaire des trois premiers produits pour les yeux secs de la gamme Evolve. Ces gouttes oculaires sèches seront déposées en tant que nouveaux instruments médicaux de classe II auprès de Santé Canada, avec un délai d’examen prévu pouvant aller jusqu’à 30 jours après la soumission.

Oncopeptides AB – Basé à Stockholm, Oncopeptides AB a reçu un examen prioritaire de la Food and Drug Administration des États-Unis pour la nouvelle demande de médicament de la société demandant l’approbation du melflufen (INN melphalan flufenamide), en association avec la dexaméthasone pour le traitement des patients adultes atteints de myélome multiple dont la maladie est réfractaire à au moins un inhibiteur du protéasome, un agent immunomodulateur et un anticorps monoclonal anti-CD-38. La FDA a fixé la date PDUFA au 28 février 2021. La soumission est basée sur les résultats de l’étude pivot de phase II HORIZON, évaluant le melflufène intraveineux en association avec la dexaméthasone chez des patients atteints de myélome multiple réfractaire en rechute.

Biophytis SA – Le premier patient a été dosé dans l’étude de phase II / III de Biophytis en France évaluant Sarconeos (BIO101) pour le traitement des patients atteints d’insuffisance respiratoire liée au COVID-19. Le programme clinique COVA est une phase II / III conçue pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de Sarconeos (BIO101) en tant que traitement pour prévenir une détérioration respiratoire supplémentaire chez les patients atteints de COVID-19 souffrant d’insuffisance respiratoire sévère. La deuxième partie de l’étude examinera l’efficacité de Sarconeos (BIO101) sur la fonction respiratoire de 260 autres patients COVID-19. L’essai prévoit de recruter un total d’environ 310 patients. Le critère d’évaluation principal est la proportion de mortalité toutes causes confondues et de détérioration respiratoire sur une période allant jusqu’à 28 jours.

Biocartis Groupe – La société belge Biocartis Group NV a étendu sa collaboration avec la société britannique LifeArc pour développer des tests prototypes hautement innovants dans le domaine des maladies infectieuses et immunitaires sur la plateforme de diagnostic moléculaire entièrement automatisée de Biocartis, Idylla.

BioVersys AG – La société suisse BioVersys a obtenu un tour de financement de série B de 19 millions de francs pour faire passer ses deux principaux actifs de candidats maladies infectieuses au premier rang des essais cliniques sur l’homme. BioVersys AG se concentre sur le développement de petites molécules pour les infections bactériennes multirésistantes avec des applications dans la résistance antimicrobienne (AMR) et la modulation ciblée du microbiome. Les deux candidats devraient entrer dans la phase I cette année.

Mursla – La société de biopsie liquide Mursla, basée au Royaume-Uni, a levé 410 000 £ auprès du Future Fund du gouvernement britannique et d’investisseurs existants. Le financement permettra à Mursla de finaliser ses travaux sur sa nouvelle plateforme de biopsie liquide à base d’exosomes, ExoPheno, dans le but de démontrer comment la plateforme peut détecter les signatures cancéreuses dans le plasma de tumeurs solides via des exosomes. Mursla a récemment déménagé de ses racines au laboratoire Cavendish de l’Université de Cambridge à son propre laboratoire et espace de bureau au Cambridge Science Park.

Ilya Pharma – La société suédoise Ilya Pharma a reçu un brevet du US Patent and Trademark Office couvrant un plasmide capable d’exprimer la protéine CXCL12 dans des bactéries lactiques, des souches bactériennes lactiques transformées comprenant le plasmide et un certain nombre de produits comprenant les bactéries transformées. Le brevet offre une protection pour toute utilisation du plasmide ou des bactéries transformées, comme dans la cicatrisation de plaies cutanées ou muqueuses, ou ailleurs dans d’autres applications.

Thérapeutique relationnelle – Le projet RE appliquera la technologie de Relation Therapeutics basée à Londres et de ses partenaires à l’identification de combinaisons de médicaments réutilisées en tant que candidats thérapeutiques potentiels pour COVID-19. Le projet RE se concentrera sur la recherche de thérapies pour lutter contre l’entrée et la réplication virales et est codirigé entre Mila (Institut québécois de l’IA) et Relation Therapeutics.

Orchard Therapeutics – La société de thérapie génique Orchard Therapeutics a annoncé des données intermédiaires supplémentaires issues d’un essai clinique de validation de principe en cours évaluant l’innocuité et l’efficacité de l’OTL-203, un ex vivo thérapie génique par cellules souches hématopoïétiques autologues (CSH) en développement pour le traitement de la mucopolysaccharidose de type I (MPS-I). La lecture du critère d’évaluation principal à un an de suivi est attendue en 2021.

Reco Médicaments – L’Australie Recce Pharmaceuticals a reçu une subvention du programme des entrepreneurs du gouvernement australien. RECCE 327 a été récemment accepté dans le programme de dépistage antiviral du SRAS-CoV-2, un programme de recherche rémunéré à l’acte mené au Doherty Institute et au Centre australien de préparation aux maladies du CSIRO.

Poxel SA – La société française POXEL SA a annoncé le lancement de DESTINY 1 (essai d’efficacité et d’innocuité de la R-pioglitazone stabilisée au deutérium (PXL065) dans la NASH), l’essai de phase II à dose unique évaluant PXL065 pour le traitement de la NASH. Le PXL065 est un nouveau stéréoisomère R de la pioglitazone stabilisé au deutérium.

Thérapeutique exacte – Annonce d’Exact Therapeutics basée en Norvège L’étude de phase I ACTIVATE évaluant ACT chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique a recruté avec succès le premier patient après une suspension temporaire en raison de la pandémie de Covid-19. À ce jour, six patients ont été enrôlés dans l’étude.

Source: Source link