Biotech Amérique du sud- Discours de clôture du Directeur général de l’OMS à l’Assemblée mondiale de la santé – World – Act-in-biotech

Président Duque Márquez de Colombie,

Le président Benitez du Paraguay,

Le Premier ministre Tshering du Bhoutan,

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez,

Premier ministre Conte d’Italie,

Le Premier ministre Natano de Tuvalu,

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc du Viet Nam,

Le président von der Leyen de la Commission européenne,

Excellences, mes chers collègues et amis,

L’année dernière, j’ai eu l’honneur de visiter plusieurs îles du Pacifique, dont les Fidji, Tahiti, Tuvalu et les Tonga, où j’ai été accueillie par une chorale d’infirmières.

Lorsque nous avions initialement prévu l’Assemblée mondiale de la santé de cette année, nous avons invité cette chorale des Tonga – une chorale d’infirmières et de sages-femmes – à se produire, pour marquer l’Année internationale de l’infirmière et de la sage-femme.

COVID-19 nous a privé de ce privilège, mais aujourd’hui je porte cette chemise des Tonga, que j’ai reçue du ministre, en signe de remerciement et de solidarité avec nos amis du Pacifique.

Bien sûr, notre président est originaire des Bahamas, et je pense qu’en raison des similitudes culturelles, ma chemise représente également les Caraïbes.

Je voudrais donc dédier mon discours de clôture à la chorale que nous attendions de nous rejoindre des Tonga.

Et vous savez peut-être que lors de ma visite, on m’a même donné un nom tongien. Mon nom tongan est Vaitoa’i moui Mapuavaea. C’est un nom typique des Tonga, et je suis très honoré.

À mes amis tongans et au reste du Pacifique, nous espérons que vous pourrez vous joindre à nous à l’Assemblée de l’année prochaine et faire ce que nous avions prévu de faire.

Maintenant, pour le reste de mon discours. Je remercie vivement les nombreux États Membres qui ont exprimé leur soutien et leur solidarité lors de cette Assemblée et tout au long de la pandémie.

J’ai été impressionné et inspiré par l’engagement de tant de pays à lutter contre le virus et à sauver des vies.

Je remercie également les directeurs régionaux pour leurs messages, qui ont été diffusés hier soir, et pour leurs efforts soutenus en faveur des pays.

Je remercie les États Membres d’avoir adopté la résolution, qui appelle à une évaluation indépendante et complète de la réponse internationale – y compris, mais sans s’y limiter, les performances de l’OMS.

Comme je l’ai dit hier, je lancerai une telle évaluation au plus tôt.

Nous saluons toute initiative visant à renforcer la sécurité sanitaire mondiale, à renforcer l’OMS et à être plus sûrs.

Comme toujours, l’OMS reste pleinement attachée à la transparence, à la responsabilisation et à l’amélioration continue. Nous voulons plus de responsabilité que quiconque.

Je remercie le Dr Felicity Harvey et les membres du Comité consultatif indépendant de surveillance pour leur travail continu en vue d’examiner le travail de l’OMS dans les urgences sanitaires, et en particulier pour leur rapport sur la réponse COVID-19 publié hier, qui couvre depuis le début de la pandémie jusqu’à Avril.

Vérifier et apprendre nos leçons fait partie de l’ADN de l’OMS, et c’est ce que ce rapport montre. J’espère que les recommandations du comité indépendant seront prises au sérieux par les États membres. Certaines recommandations s’adressent à l’OMS et nous prendrons notre part au sérieux.

L’OMS se concentre maintenant sur la lutte contre la pandémie avec tous les outils à sa disposition.

Notre objectif est de sauver des vies. Au bout du compte, ce qui compte, c’est la vie. Cela devrait être au centre de tout ce que nous faisons et de tout ce que nous disons.

J’ai été encouragé par la manière dont les pays ont partagé leurs expériences de meilleures pratiques lors de nos réunions d’information régulières avec les États membres et de cette Assemblée.

Nous continuerons de fournir un leadership stratégique pour coordonner la réponse mondiale et soutenir les efforts des pays.

Nous continuerons à fournir au monde des informations et des analyses épidémiologiques.

Nous continuerons de tenir le monde informé et de fournir aux personnes et aux communautés les informations dont elles ont besoin pour se protéger et se protéger mutuellement.

Nous continuerons à expédier des diagnostics, des équipements de protection individuelle et d’autres fournitures médicales dans le monde entier.

Nous continuerons à réunir des experts de premier plan du monde entier pour développer des conseils techniques, basés sur les meilleures connaissances scientifiques.

Nous continuerons de stimuler la recherche et le développement pour développer des données probantes sur les vaccins, les diagnostics et les thérapies.

Nous continuerons de travailler avec les pays et tous les partenaires concernés pour garantir un accès équitable aux outils de prévention, de détection et de traitement du COVID-19.

Nous continuerons d’aider les pays à se préparer et à réagir.

Nous continuerons de travailler avec les pays pour maintenir les services de santé essentiels.

Nous continuerons de travailler jour et nuit pour soutenir les pays et les populations les plus vulnérables.

Nous continuerons d’aider les pays à atteindre les cibles du «triple milliard» et les objectifs de développement durable.

Et nous continuerons d’aider les pays à mettre en place des systèmes de santé résilients, fondés sur les soins de santé primaires, pour progresser vers notre objectif commun de couverture sanitaire universelle.

===

Mes frères et sœurs, chers collègues et amis,

COVID-19 nous a volé des gens que nous aimons;

Il nous a volé des vies et des moyens de subsistance;

Il a ébranlé les fondements de notre monde;

Il menace de déchirer le tissu de la coopération internationale.

Mais cela nous a également rappelé que, malgré toutes nos différences, nous sommes une seule race humaine et nous sommes plus forts ensemble.

Nous pouvons parler des langues différentes, mais nous partageons le même ADN;

Nous pouvons adhérer à différentes confessions, mais nous partageons les mêmes aspirations pour un monde pacifique et harmonieux;

De l’est à l’ouest, du nord au sud, tout le monde veut la paix, le développement et la santé – rien d’autre, c’est ce que veulent les êtres humains, c’est ce que l’humanité veut.

Nous pouvons avoir des cultures et des traditions différentes, mais nous partageons la même planète.

Pour tout ce que COVID-19 nous a pris, il nous a aussi donné quelque chose:

Un rappel de ce qui compte vraiment;

Et l’occasion de se forger un avenir commun.

Des jours sombres et difficiles nous attendent, mais guidés par la science, ensemble, nous vaincrons.

Que l’espoir soit l’antidote à la peur.

Que la solidarité soit l’antidote à la division.

Que notre humanité partagée soit l’antidote à notre menace commune.

Maintenant plus que jamais.

Je vous remercie. Xie xie. Merci beaucoup. Spasiba. Merci beaucoup.

Et à nos frères et sœurs musulmans qui jeûnent, shukran jazeelan, et nous vous souhaitons Eid Mubarak.

Merci beaucoup. Ensemble, nous surmonterons ce défi. Rien ne sera difficile à aborder lorsque l’esprit humain le voudra.

Je te remercie.

Source: Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *