Biotech Afrique- Stephen Mugo prend sa retraite du CIMMYT – Realnews Magazine – Act-in-biotech

Stephen Mugo
Stephen Mugo

APRÈS un long et distingué service en tant qu’éleveur de maïs et cadre supérieur au Centre international d’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT), Stephen Mugo a pris sa retraite de l’organisation. Scientifique principal et sélectionneur de maïs au programme mondial du maïs du CIMMYT, Mugo a également été représentant national du CIMMYT pour le Kenya et représentant régional du CIMMYT pour l’Afrique.

Il a rejoint le CIMMYT en 1998 en tant que boursier postdoctoral et son dernier jour de travail était le 31 mai 2020. Ses collègues lui ont rendu hommage avec des hommages mémorables lors d’une réunion en ligne le 21 mai 2020.

Stephen Mugo (à droite) à la recherche MLN stati ... tember 2018
Stephen Mugo (à droite) à la stat de recherche MLN… tembre 2018

«Mugo a toujours démontré son engagement et sa détermination, même dans les moments les plus difficiles, au profit du CIMMYT et de son personnel. Il a été un scientifique très productif, un sélectionneur de maïs et un chef de projet de plusieurs projets qui ont eu un grand impact dans le passé. Nous sommes fiers de ce qu’il a fait et continue de faire pour le CIMMYT », a déclaré le directeur général Martin Kropff.


Dans son illustre carrière, Mugo a dirigé le projet de supplément de maïs tolérant au stress pour l’Afrique (STMA-SUP) et le Projet de maïs TELA, qui visaient tous deux à améliorer le maïs pour la tolérance à la sécheresse et la résistance aux insectes nuisibles dans cinq pays d’Afrique orientale et australe. Il était également le leader du CIMMYT pour le maïs économe en eau pour l’Afrique (WEMA) (2008-2018), le projet Maïs résistant aux insectes pour l’Afrique (IRMA) (1999-2004) et le projet de renforcement des systèmes semenciers au Kenya et en Ouganda (2001-2003).

«Je quitte CIMMYT avec de bons souvenirs et la tête haute. Je souhaite sincèrement remercier mes collègues d’être une merveilleuse équipe qui continue de travailler dur pour s’assurer que nous fournissons la bonne semence au fermier », a déclaré Mugo. «J’ai apprécié chaque instant de mon temps au sein de l’organisation. Ce que je voudrais, c’est que pour continuer à bien travailler ensemble, nous devons nous respecter et nous traiter les uns les autres comme vous aimeriez être traités. De cette façon, l’organisation passerait de force en force », a-t-il déclaré.

Mugo est titulaire d’un doctorat en sélection végétale et génétique de l’Université Cornell et a publié de nombreux articles dans des revues à comité de lecture, avec plusieurs chapitres de livres à son nom.

B.M. Prasanna, directeur du programme mondial de maïs au CIMMYT et du programme de recherche du CGIAR sur le maïs (MAIZE) a reconnu l’énorme contribution que Mugo a apportée au fil des ans dans les projets qu’il a dirigés.

«Son travail sur le projet IRMA, Insect Resistant Maize for Africa, a été incroyablement important, en particulier une partie du matériel génétique que nous trouvons maintenant comme génétique indigène résistante à la chenille légionnaire d’automne», a fait remarquer Prasanna. «Il est un grand champion et un formidable ambassadeur du travail du CIMMYT en Afrique. Je suis sûr qu’il continuera de contribuer au CIMMYT pour les années à venir. »

Même s’il quitte la scène, Mugo fournira un soutien de conseil au CIMMYT, en particulier sur la Édition des gènes MLN et TELA Maize projets.

– 04 juin 2020 à 18h20 GMT |

(Visité 4 fois, 4 visites aujourd’hui)

Cliquez sur la bannière pour plus de détails

Source: Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *