Biotech Afrique- L’Agence approuve les essais sur le terrain de variétés de manioc génétiquement modifiées – Act-in-biotech

Économie

L’Agence approuve les essais sur le terrain de variétés de manioc génétiquement modifiées

farine de manioc

Farine de manioc de Mhogo Foods. PHOTO | KANYIRI WAHITO | NMG

Le Kenya s’est rapproché de l’adoption de variétés de manioc génétiquement modifiées après que le régulateur du secteur a approuvé les essais sur le terrain pour commencer après la participation du public.

La National Biosafety Authority (NBA) a accepté la demande de la Kenya Agricultural and Livestock Research Organisation (Kalro) pour mener des essais de performance nationaux (NPT) des variétés.

La maladie des stries brunes du manioc (CBSD) – une variété résistante qui a fait l’objet de recherches par Kalro – est prête pour des essais à grande échelle, après quoi elle sera évaluée sur les attributs donnés par les scientifiques avant d’être approuvée pour la commercialisation.

« Une demande de Kalro contenant des informations détaillées sur la sécurité de ce trait a été acceptée par la NBA et nous demandons au gouvernement kenyan d’approuver la ligne de manioc 4046, qui peut protéger les agriculteurs des pertes dévastatrices », a déclaré Kalro.

La demande fait actuellement l’objet d’un examen scientifique par la NBA, en collaboration avec les organismes de réglementation compétents et des experts indépendants, pour s’assurer qu’elle est sans danger pour les humains et les animaux.

publicité


Le manioc est une culture vivrière et commerciale importante pour les petits exploitants agricoles au Kenya, mais les maladies des plantes, y compris la CBSD, peuvent détruire jusqu’à 100% des récoltes.

En 2016, les scientifiques ont fait pression pour l’adoption du maïs OGM, mais cela a été arrêté par le gouvernement. Cependant, cette année, l’État a approuvé la commercialisation du coton GM.

Le type de manioc résistant à la CBSD 4046 a été développé par le Virus Resistant Cassava for Africa Plus (Virca Plus), un consortium d’institutions kenyanes, ougandaises, nigérianes et américaines pour développer des variétés de manioc résistantes aux maladies et améliorées sur le plan nutritionnel.

«Toute l’équipe du projet Virca Plus est ravie d’atteindre ce jalon dans l’amélioration de la productivité agricole des agriculteurs d’Afrique de l’Est. Une décision positive de la NBA du Kenya nous permettrait d’aller de l’avant en proposant aux éleveurs et aux agriculteurs des versions résistantes aux maladies de variétés supérieures de manioc », a déclaré Kalro.

En 2009, les scientifiques ont réalisé que la maladie des stries brunes du manioc causait beaucoup plus de dégâts que la maladie de la mosaïque du manioc et qu’elle nécessitait une intervention urgente car elle n’avait pas de remède.

Depuis 2009, l’équipe Kalro réalise des tests dans le cadre du projet Virca Plus. Il existe trois sites d’essai au Kenya: Kandara dans le comté de Kiambu, Mtwapa à Kilifi et Alupe à Busia.

Source: Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *